POST

En regard sur soi-même, avant la sortie du confinement

Yoga Sutra I.33 : maitrīkarunāmuditopeksānām sukhaduhkhapunyāpunyavisayānām

bhāvanātas cittaprasādanam

maitri: l’amitié, l’amour / karunā: la compassion / muditā: la joie / upeksānām : la neutralité /

sukha : le bonheur / duhka : la souffrance / punya : la vertu / apunya : le vice /

visayanam : vis à vis des objets / bhāvanātah : du fait de l’attitude mentale /

citta : d el’esprit / prasādanam : la sérénité

« La sérénité psychique provient [également]

de l’attitude mentale d’amitié face au bonheur d’autrui,

de compassion active devant son malheur,

de joie face à sa vertu et de neutralité vis-à-vis de son erreur.»

***

Commentaire de Bernard BOUANCHAUD :

Cet aphorisme évoque directement la relation aux autres. Il montre le fait que le yoga ne concerne pas seulement les ascètes vivant dans la solitude. Il indique l’attitude appropriée à développer dans la vie quotidienne.

Face aux quatre situations énumérées ci-dessus, certaines pulsions affectives erronées engendrent une agitation mentale elle-même source de réactions inappropriées.

Une personne négative aura tendance à jalouser un parent ou un voisin qui réussit mieux, ce qui aggravera sa situation. Devenir ami du chanceux réduira le chagrin de celui qui « n’a jamais de chance ».

Passer sur le trottoir d’en face pour éviter d’être dérangé par le malheur d’autrui renforce l’isolement de l’egocentrique. Se porter au secours du malheureux peut l’ouvrir à nouveau aux autres.

Une personne peut se sentir diminuée en voyant l’autre faire le bien auquel elle n’a pas pensé d’abord ou en constatant tout simplement qu’elle ne peut pas le faire. Se réjouir de la vertu d’autrui, apprécier le geste utile calmera les émotions.

Devant le mal, une personne peut être tentée de jouer les redresseurs de torts ou bien être entraînée dans le même geste négatif. La neutralité est recommandée pour garder son calme. Il va de soi que neutralité ne signifie nullement abandon des responsabilités. Pour les exercer correctement, le mental doit être calme.

En fait, toute situation relationnelle appartient à l’une des quatre catégories énoncées par Patanjali.

Ici, il existe une gradation entre les couples amitié-bonheur, joie-vertu, d’une part, compassion-malheur et neutralité-erreur, d’autre part.

Les attitudes préconisées ici sont l’opposé des réactions erronées. Il est bien illusoire de vouloir se les imposer. Ce qui est proposé est un instrument d’analyse permettant d’améliorer progressivement ses réactions

***

Alors peut-être :

Que l’on confine seul ou à plusieurs,

Sans injonction à viser une version améliorée de nous même,

Se servir simplement de cette période

qui existe,

Pour expérimenter pleinement la prise de recul qu’elle permet sur notre relationnel,

Observer nos habitudes de réactions face aux autres,

Et y porter un vrai regard

Au delà de tout idéal ainsi que de toute illusion…

En yoga,

Marie

__________________________________________________

Illustration : Atlas de Battiste Agnese 1544

(car non, tout n’est pas la faute de notre horoscope :)

Kara Yoga